Que faire

prela

Les églises…


Splendides exemplaires de style baroque ligurien qui fascinent quiconque mettant les pieds à l’intérieur. Fresques, autels, fonts baptismaux, arcs et nefs, tous produits de la maîtrise et du génie de mains expertes. De la Valprino entière, ces oasis de paix sont innombrables, plus ou moins connues ; et non seulement des églises, mais aussi des oratoires, des piles votifs et des restes de chapelle.
Le silence, la brise qui caresse le visage et le mouvement berçant des rameaux d’olivier peuvent transformer une simple promenade en un vrai parcours qui porte à se connaitre puis se redécouvrir soi-même.
Une des églises plus importante et majestueuse est celle de San Giovanni del Groppo à la place d’Erba à Prelà, appartenant au XVe siècle, avec ses trois nefs subdivisées par des colonnes de pierre qui supportent des arcs en ogive. A l’intérieur, y sont conservées des peintures d’artistes importants tels que Casanova et Bruno.

 


 

Les quatre ponts médiévaux…

ponteprela-32-300x200
un des interêts plus accru de la vallée. Parfaitement conservés, ils renferment entre leurs arcs et leurs pierres, toute l’histoire du terroir à laquelle ils ont été pour plusieurs siècles, l’unique voie de communication entre plusieurs villages. Encore aujoud’hui, ils possèdent un caractère fascinant peut-être est-ce dû à leur structure en parfait harmonie avec l’environnement qui l’entoure.


“La Neviera” (La Glacière) de Villatalla

neviera
Présumée l’unique encore intacte en toute la Ligurie, datée du XVIIe siècle, similaire extérieurement à la “casella” (refuge en pierre des pasteurs), elle est construite entièrement sous terre. En fait, l’intérieur est en forme de glacier et a un escalier en spirale suivant les murs internes en pierres sèches. On peut y descendre jusqu’à 10-15m de profondeur. “ La neviera” servait à accumuler la neige durant l’hiver puis transformée en glace, on la retaillait en blocs pour la vendre en période estivale. Á une demi heure de marche, on peut la rejoindre en parcourant la route qui longe le cimetière de Villatalla.


“La Calcinara” (La Cave à chaux) de Tavole

calcinaia_tavole (1)
Elle vint réalisée vers la fin de 1800, mais fut peu utilisée. Pour obtenir la chaux, il était fondamental de tenir le feu allumé à l’intérieur pour au moins deux ou trois jours, incluant la nuit. Les pierres devaient se réchauffer au point de se pulvériser une fois refroidies. Le processus d’élaboration et de production est particulièrement demandant et pour ce, au braisier, devaient s’alterner 2 ou3 hommes.
La cave à chaux est divisée sur deux étages. On jettait le bois à l’étage du bas tandis qu’à l’étage du haut on y empilait les pierres calcaires desquelles on obtient la chaux.


 

La Crèche Permanente à Tavole

presepe
Réalisée par le maître Giuseppe Ascheri et nommée “il Presepio del Serpente” ( La Crèche du Serpent), l’oeuvre a participé au concours international des crèches à l’arena de Verona. Le paysage historique/classique reproduit au fond, la falaise d’Erode, au second plan, les campements des béduins et finalement au premier plan, la scène de la nativité. Toutes les statuettes proviennent de la Sicile. Pouquoi la Crèche du Serpent? Parce qu’elle reproduit un serpent pointant de la tête l’Enfant Jésus. Un symbole du péché originel et du mal.
La crèche est située à une dizaine de mètres de la salle paroissienne S.S. Annunziata.


Les trois fontaines à Valloria

fontane
En 1715, un des premiers villages à obtenir, grâce à la Confrèrerie de Santa Croce, un aqueduc (duquel on voit encore les traces) qui par canaux de plomb porta l’eau de source de la “Cappella dei Castagneti” dans les trois fontaines.