Legendes et croyances

stonzo formiche

Stonzo…
Encore aujourd’hui, on raconte que Prelà vint fondée des habitants de Stonzo fuyant leur domicile à cause d’une invasion de fourmis. Ils trouvèrent refuge où il commencèrent à construire de nouvelles habitations. A l’heure actuelle, il reste de Stonzo de nombreuses traces d’un ancien village hanté par le mystère et l’abandon.

Le culte du soleil

On retrouve dans toute la vallée des signes d’anciens cultes promouvant des divinités de la nature. Près du cimetière de Valloria, il existe un parallélépipède de pierre appelé “ Pietra del Sole” (Pierre du Soleil). Il peut s’agir probablement d’un autel antique. En outre, dans les bois de Tavole, le long de l’ancien sentier du hameau Novelli, on retrouve d’importantes pièces énigmatiques comme de gros monolytes sculptés. Ces ouvrages sont de même dimension et présentent tous, près de l’extrémité, une marque taillée semi-cylindrique, légèrement oblique. En continuant le chemin,on finit par rencontrer un sentier très particulier vu l’empilement en un certain ordre, des monolytes. Peut-être se traite-t-il d’un entreposage de stèles pour l’édification d’un sanctuaire.

 

 

Toujours du même coté du sentier, on retrouve une longue roche schisteuse, apparament taillée pour rectifier le tracée du sentier. On pose l’hypothèse d’un chemin sacré qui aurait pu conduire à un endroit culte, vraisemblablement, le culte du soleil. De plus, à l’aube du solstice d’été, soit le 21 juin, quand le soleil paraît dans l’angle 23°27’nord par rapport au parallèle du dit lieu, on a constaté l’alignement géographique entre le site des monolytes et la cime du pizzo Aguzzo, le faisceau lumineux du soleil qui émerge à peine, définit la forme triangulaire du mont Aguzzo et semble indiquer le point exacte dans lequel est érigée la chapelle de Santa Marta, un endroit qui a toujours été indiqué comme le site d’un ancien temple païen selon la communauté locale. (Tavole, un sito archeologico in onore del sole, R. Fenoglio)